2 mars 2015
4 jours à PDAC

Jour 1

C’est le départ de l’aéroport Jean-Lesage à Québec. La compagnie aérienne choisit : Porter. Une compagnie qui offre des croustilles aux légumes (ma sorte!) avec un verre de vino blanco au même prix que les autres transporteurs mérite ma fidélisation. C’est du marketing ça! Dans l’avion, on distingue rapidement les représentants des compagnies d’exploration qui se dirigent eux aussi au PDAC 2015. Année après année, ils y vont afin de présenter leurs découvertes aux investisseurs qui seront présents. J’ai bien hâte de voir le « mood » de l’industrie demain.

L’ouverture de PDAC pour les participants est demain. Aujourd’hui est la grosse journée pour les entreprises qui exposent puisqu’ils préparent leur espace kiosque. C’est lors de cette première journée que le « staff» est heureux d’avoir un pop-up avec visuel intégré et petit comptoir à installer en regardant les autres kiosques autour qui seront là pour de longues heures. Par contre, les exposants qui ont apporté de la machinerie en profiteront grandement dès l’ouverture demain. Une foire commerciale avec une grosse machine attire toujours la foule.

Je fais le tour et l’ambiance est déjà bonne. Je marche les allées et me demande si chacun des exposants a réfléchi aux objectifs précis pour PDAC. Pour la plupart, l’investissement est énorme, on se doit de mesurer les retombées. Combien de prospects qualifiés pouvons-nous obtenir en 4 jours? Qui sont les entreprises que nous aimerions inviter à souper? La foire devrait résulter à combien de ventes finales, de contrats signés? Quel est le message que nous voulons lancer cette année (et on le répète, répète et répète)? Une fois que nous avons les réponses à ces questions, il est facile d’évaluer la performance du « staff» et de la foire.

Dans les grands escaliers roulants, trois personnes sur cinq ont les yeux rivés sur leur cellulaire, et je fais partie de ces trois personnes! J’espère qu’ils seront comme moi demain et profiteront des plateformes réseaux sociaux. Le PDAC est présent sur LinkedIn, Twitter et Facebook. Vous avez une annonce à faire, vous préparez un événement dans votre kiosque, vous désirez simplement vous faire voir? Participez à la conversation sur ces différentes plateformes. Le PDAC pourrait même de reprendre votre nouvelle! Vous avez vu les gens (fans) qui suivent PDAC sur les réseaux sociaux? Je pense que ça vaut la peine de prendre quelques minutes et d’explorer, MAIS ATTENTION, je ne veux pas vous voir sur vos cellulaires dans votre kiosque. Très peu invitant pour les participants qui passeront devant votre entreprise.

Qui se démarquera demain?

Jour 2

Années après années, les mêmes entreprises reviennent à PDAC. Ils ont toujours le même emplacement alors il est facile de s’y retrouver. Tout est toujours si pareil que nous focalisons sur les petits changements que certaines entreprises apportent à leur kiosque. On remarque de nouvelles machines, de nouveaux slogans, de nouvelles images, etc. Les changements se font si rares qu’il est facile de vous démarquer! Peut-être que l’an prochain ce sera vous?

Puisque nous sommes en sol ontarien, j’ai porté une attention particulière aux entreprises d’ici. Je vais vous avouer que le kiosque Ontario Canada est un de ceux que j’ai entendu le plus parler par mes collègues de l’industrie. Le kiosque est invitant sur tous les angles. Une chose est importante dans un congrès minier : ayez des roches! Le kiosque de l’Ontario a bien compris cet aspect. Ils ont également aménagé un espace pour offrir des présentations. L’après-midi, le kiosque est rempli de participants qui ont besoin de s’asseoir pour relaxer un peu.

De nos jours, ce qui est difficile avec la surabondance d’informations est d’avoir l’attention. Offrez un espace aménagé pour accueillir vos convives et ensuite, poussez votre information!

Jour 3

Pour la plupart des gens de l’industrie minière, PDAC est le plus gros show de l’année alors il faut en retirer le maximum. Vous avez quelques membres de votre équipe sur place, vous avez loué un espace kiosque, commandé des objets promotionnels et investi dans vos brochures. Maintenant, que pourriez-vous faire de plus que les autres pour vous démarquer? Ma suggestion : un événement spécial dans votre kiosque.

L’événement vous permet d’être présent avant et pendant le congrès. Quelques semaines avant, vous ciblez vos clients potentiels, vous entrez en contact avec eux et vous les invitez. Les réseaux sociaux ont démontré leur grande efficacité pour cette opération!

Ensuite, pendant le congrès, vous faites le tour des kiosques et vous invitez des gens de l’industrie. Cela vous donne l’opportunité de faire le tour de vos contacts rapidement et avec un but bien précis. Une fois que l’événement a lieu, assurez-vous que votre équipe en place soit au courant des objectifs et soyez très rigoureux avec le facteur « temps ». Ne restez pas toujours avec le même groupe.

Ce lundi 2 mars, Rouillier stratégie marketing a organisé un événement du genre pour notre client, VersaDrill Canada. Les gens présents ont passé un bon moment et l’équipe de VersaDrill a été en mesure de faire connaître l’éventail de ses produits à de nouvelles personnes de l’industrie! Un succès sur toute la ligne!

À demain!

 

Jour 4

« Ça ne me sert à rien d’être sur les médias sociaux, je suis un manufacturier! »

Encore aujourd’hui, à l’apogée de l’ère Facebook, des entreprises ont ce discours et ne croient pas aux réseaux sociaux! Il est vrai qu’à première vue, la création d’une page Facebook pour une entreprise qui œuvre seulement dans le commerce business-to-business peut ne pas sembler pertinent. Par contre, détrompez-vous, l’univers des médias sociaux est comme un grand coffre à outils et il faut savoir utiliser les bons, dépendamment des situations.

social-media

Je suis à Toronto pour PDAC depuis quatre jours et lorsque je visite des kiosques, je m’amuse à observer si les entreprises sont présents sur les réseaux sociaux. Si c’est le cas, je regarde s’ils l’affichent quelque part dans le visuel de leur kiosque. Je dois avouer que plus souvent qu’autrement, je suis déçue. Bien sûr, les entreprises ont des pages Facebook, LinkedIn et parfois même Twitter! Par contre, c’est dans l’utilisation de celles-ci qu’il reste du travail à faire. Profitez des plateformes que vous avez en place pour partager du contenu. Vos cellulaires ont tous une caméra qui vous permet de prendre des photos. Improvisez-vous photographe et montrez votre kiosque sous différents angles. Vous venez de rencontrer le représentant d’une compagnie que vous ne connaissiez pas? Trouvez-le sur LinkedIn et invitez-le à rejoindre votre communauté et à suivre votre entreprise. Vous avez assisté à une conférence qui vous a été bénéfique? Trouvez le conférencier sur Twitter et remerciez-le! Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud!

Si votre entreprise croit aux médias sociaux et est active sur différentes plateformes, l’avez-vous affiché dans votre kiosque? Il vous faut trouver une manière pour que les visiteurs de votre kiosque veuillent poursuivre leur expérience sur vos réseaux sociaux!

*Petit rappel : Dans vos interventions, soyez concis et supportez votre message par une photo. C’est la clé pour rentabiliser encore plus votre présence à un salon!

Demain est la dernière journée de PDAC. Bonne fin de salon!

-Manon

4 jours à PDAC
Évaluer cet article

accompagnement-marketing-strategique-rouillier