hashtags-101
25 mars 2016
#Hashtags 101

Appelé « mot-clic » dans la langue de Molière, le hashtag est le petit symbole « # » que vous voyez un peu partout sur les réseaux sociaux. Ayant fait son apparition sur Twitter, le mot-clic s’est vite répandu sur d’autres géants des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram.

À quoi ça sert?

Le hashtag est un marqueur de métadonnées. Marqueur de méta-quoi? Pour simplifier, disons que le hashtag sert à identifier une thématique sur les réseaux sociaux. Il sert à rediriger toutes les publications concernant cette thématique vers un seul et unique fil de nouvelles. Par exemple, si vous écoutez l’émission La Voix et que l’envie vous prend de déclarer votre amour à Marc Dupré sur Twitter, sachez que le mot-clic à utiliser est « #LaVoixTVA » :

En inscrivant le hashtag officiel dans votre message, ce dernier se retrouvera donc nécessairement dans le fil de nouvelles de l’émission :

Vous voulez des exemples de mots-clics porteurs où les discussions sont enflammées. Essayez les suivants : #tbt (Throwback Thursday), #tgif (Thank God it’s Friday) et #polqc (politique québécoise).

Les trois règles d’or

1. Trouvez les mots-clics porteurs plutôt que d’en créer de nouveaux. Vous pouvez voir les hashtags comme des véhicules sur l’autoroute. Vous pouvez décider de prendre votre propre voiture et de partir seul à l’aventure… Vous aurez les deux mains sur le volant, mais personne à qui parler… Par contre, vous pouvez choisir de monter dans un autobus déjà bondé! Le but ici n’est pas de vous sensibiliser aux bienfaits du covoiturage, mais plutôt de vous faire comprendre qu’il est préférable de se rattacher à un mot-clic porteur et bien établi. Le site hashtagify est un excellent outil pour les trouver.

2. Les hashtags, c’est comme les épices. Il faut savoir doser! Plutôt que de lancer 40 flèches les yeux fermés en espérant atteindre la cible, ouvrez-vous les yeux et faites vos recherches pour que vos flèches frappent toutes le bulls-eye! À gauche, voici un exemple de bonne utilisation et à droite, d’abus de mots-clics :

3. Sachez utiliser les hashtags sur les bonnes plateformes. Sur Twitter et Pinterest, on se limite à 2. Sur Instagram, on peut en ajouter davantage, mais seulement si c’est pertinent (retournez lire la règle d’or #2). Sur Facebook, c’est le moins possible! Votre publication ne sera pas mieux référencée et vous alourdirez votre message. Cependant, si vous voulez associer un hashtag à votre événement pour que les gens l’utilisent, vous pouvez l’intégrer à vos publications Facebook afin de propager le bon mot-clic à utiliser.

Vous êtes maintenant prêts à vous armer de mots-clics et d’aller conquérir le monde des réseaux sociaux! À vos hashtags, prêts, PARTEZ!

Comment avez-vous trouvé cet article?

#Hashtags 101
5 (100%) 1 vote

facebook-changements-blogue