Industrie minière et covid-19
19 mai 2020
Portrait de l’industrie minière au Québec – la communication en temps de reprise

La situation à laquelle nous faisons face actuellement est sans précédent. Même les autorités en santé ont elles-mêmes été surprises de l’ampleur de la propagation de la COVID-19. Imaginez les entreprises.

Dans un contexte comme celui-ci, les décisions doivent se prendre vite en sachant que pour chacune d’elles, il y aura des répercussions. Ces incertitudes amènent leur lot de changements au point de vue économique, notamment dans l’industrie minière du Québec.

Portrait de l’industrie minière québécoise

La crise aura eu un faible impact dans le domaine minier et la relance devrait, selon les économistes, être rapide. La fermeture des mines aura duré seulement quelques jours. Le domaine de l’exploration aura, quant à lui, été en arrêt pendant presque 2 mois. Il est aussi important de remarquer que dans certaines provinces comme l’Ontario, les activités n’ont jamais arrêté. Elles ont été considérées comme un service essentiel.

Au Québec, le fer et l’or sont les minerais les plus exploités. Dans un contexte de crise, les expériences du passé ont démontré que le prix de l’or tend à monter quand les autres sphères de l’économie déclinent. C’est un point positif pour le Québec.

Les entreprises d’exploration minière ont pu reprendre leurs différents programmes de forage le 11 mai dernier, mais non sans répercussions économiques. Les sociétés minières doivent s’attendre à ce que leurs coûts d’exploitation augmentent en raison des mesures exceptionnelles qu’elles doivent prendre, notamment pour le transport, l’hébergement, les équipements de protection individuels, etc.

L’humain derrière l’économie

Il y a aussi tout le volet humain derrière le portrait de l’industrie. Nous avons pu remarquer une grande vague de déplacements de la main-d’œuvre. Certains projets ayant redémarré plus rapidement que d’autres, les travailleurs ont eu tendance à bouger d’une entreprise à l’autre.

Ayant aussi à se déplacer souvent à l’extérieur de leur région, les travailleurs du domaine minier font face à beaucoup de questionnements. Veulent-ils vraiment quitter leur nid familial? Veulent-ils vraiment se diriger vers des régions où les installations en santé sont limitées?

Non seulement il est question de la main-d’œuvre, mais aussi des communautés au cœur des activités minières. Par exemple, au Nunavik, où très peu de cas de la COVID-19 ont été diagnostiqués, les inquiétudes des communautés de Kangiqsujuaq, Salluit et Makivik sont vives. L’arrivée des travailleurs navetteurs (fly-in fly-out) amène beaucoup d’angoisses.

Maintenant, comment concilier les différentes contraintes gouvernementales, humaines, sanitaires et de santé et sécurité tout en pensant à la croissance? De plus, qu’en sera-t-il du volet de la protection de l’environnement?

La communication en temps de reprise

Changements en matière de santé et sécurité

Certes, les inquiétudes en santé et sécurité ont toujours été au cœur des préoccupations. Les entreprises qui avaient déjà mis cet aspect en priorité avant la crise doivent assurément, dans un premier temps, réviser et revoir toutes les mesures en tenant compte des nouvelles normes et, dans un deuxième temps, communiquer les nouveautés… Pas seulement avec une affiche! La communication doit être claire et constante afin que notamment, les employés se conforment.

Avez-vous pris le temps de revoir votre plan de communication interne pour vous assurer que vos messages passent bien à l’interne? C’est un impératif : vos employés sont vos meilleurs alliés pour passer au travers de cette crise.

D’autre part, est-ce que votre clientèle est informée des mesures que vous mettez en place? Est-ce qu’elle se sent en sécurité lorsqu’elle fait des affaires avec vous?

Non seulement il faut prendre des actions concrètes en santé et sécurité, mais il ne faut surtout pas oublier de les communiquer, que ce soit par des moyens plus traditionnels ou de façon numérique.

Implication communautaire

L’entraide prend une ampleur incroyable. Les sociétés minières le savent, et la plupart ont déjà emboîté le pas! Pensons à Newmont Éléonore qui a remis 345 000 $ à la communauté ou à l’aide d’urgence de 100 000 $ d’Eldorado Gold Lamaque pour les divers organismes de Val-d’Or et les environs.

Même si les investissements communautaires ne peuvent parfois pas avoir une ampleur démesurée, des petites actions concrètes et ciblées seront sans aucun doute très positives pour les fournisseurs gravitant autour de l’industrie.

Encore une fois, il faut savoir s’y prendre avec délicatesse. Serez-vous en mesure de communiquer efficacement votre implication communautaire? Serez-vous en mesure de démontrer votre bonne volonté sans avoir l’air d’en faire trop? 

La communication est la clé du succès.

La technologie pour se retrousser les manches

Pendant que la distanciation physique est obligatoire, quel moyen pouvez-vous prendre pour continuer de consolider vos relations avec vos clients et avec vos employés? Sans contredit, la technologie.

L’accélération de la transformation numérique est certainement à prévoir. Cette transformation n’est pas simple dans plusieurs industries, et le domaine minier en fait partie. La mine 4.0, ça s’en vient vraiment!

Vous êtes en train de faire un plan d’action technologique? N’oubliez surtout pas que vos publics internes seront, en grande partie, la raison de votre succès ou non. Est-ce que les changements ont bien été communiqués et assimilés? Est-ce que vos employés ont été préparés?

Bref, l’industrie minière fait face à une crise jamais vue. Par contre, les humains derrière l’industrie semblent vraiment prendre le taureau par les cornes pour se retrousser les manches.

Une communication saine et constante avec vos parties prenantes sera un atout précieux dans les mois à venir.

Sources :

Ici Radio-Canada – Pandémie coronavirus impact économique mines or Québec

Les Affaires – Oubliez le business-as-usual une fois la crise terminée

La Presse – Ce que la crise révèle sur les autochtones

Le Citoyen Rouyn-LaSarre – La crise sanitaire a eu peu d’impacts sur Westwood

Le Citoyen Rouyn-LaSarre – Newmont Éléonore remet 345 000 $ à la communauté

Le Citoyen Val-D’Or-Amos – Aide d’urgence de 100 000 $ d’Eldorado dans la communauté

Pourquoi-ne-pas-mettre-en-avant
Modification du fil d’actualités Facebook
conseils-marketing-facebook-rouillier
landscape-outil-gratuit-redimension-images-reseaux-sociaux